Impacts sanitaires du changement climatique en France

Introducción del documento publicado por Institut de veille sanitaire (InVS):

Il est aujourd’hui admis que le changement climatique affectera la santé humaine, y compris en Europe, selon des mécanismes directs et indirects. Le changement climatique peut être considéré comme un modificateur de l’état des milieux et des vecteurs de pathologies, des expositions à des risques sanitaires, des comportements modifiants les expositions, de l’état de santé des populations, et des mouvements de populations. Le changement climatique pourrait ainsi aggraver les inégalités territoriales et les inégalités de santé, au plan mondial et national. Parallèlement, d’autres grands changements globaux se
produisent, tels que l’évolution démographique par exemple.

Face à cette complexité, l’étude des impacts sanitaires du changement climatique s’appuie principalement sur les jugements d’expert. De nombreux rapports nationaux1 recensant les risques sanitaires potentiels sont disponibles. Ils s’accordent tous sur trois types d’impacts principaux:

  • une augmentation en fréquence et en intensité des événements climatiques extrêmes;
  • l’émergence ou la réémergence maladies infectieuses;
  • des modifications progressives de l’environnement et des modes de vie modifiant des expositions existantes, voire entraînant de nouvelles expositions

Ces impacts potentiels désignent le changement climatique comme une menace pour la santé humaine. La sécurité sanitaire et la santé publique ont été identifiées comme la première finalité de la stratégie nationale française d’adaptation au changement climatique. La surveillance est également une priorité listée dans l’avis du Haut conseil de la santé publique relatif aux risques pour la santé liés aux effets qualitatifs du changement climatique.

La surveillance en santé publique est “la collecte continue et systématique, l’analyse et l’interprétation de données essentielles pour la planification, la mise en place et l’évaluation des pratiques en santé publique, étroitement associée à la diffusion en temps opportun de ces données à ceux qui en ont besoin”. Elle permet de détecter des épidémies, de décrire l’épidémiologie de maladies, de détecter des modifications d’épidémiologie, d’évaluer des hypothèses, ou encore d’évaluer des mesures de contrôles et de prévention. Elle est essentielle pour suivre les impacts du changement climatique, et pour contribuer au développement des politiques de santé publique, notamment pour intégrer les aspects sanitaires dans le choix des politiques d’atténuation.

Dans ce contexte, l’InVS a examiné les besoins suivants, sous l’angle de ses missions de surveillance et alerte:

  • les besoins d’évolution ou d’adaptation des systèmes de surveillance et d’alerte, pour faire face aux modifications sanitaires engendrées par les modifications de l’environnement;
  • les besoins d’actualisation des connaissances sur les risques sanitaires et les facteurs susceptibles de les modifier

En s’appuyant sur la littérature, ce rapport fournit un tableau synthétique des principaux risques sanitaires susceptibles d’être modifiés par le changement climatique en France. Il identifie pour chacun de ces risques, les systèmes de surveillance et d’alerte existants, et propose des orientations pour leur adaptation. Le plus souvent, les adaptations proposées peuvent être considérées comme des adaptations “sans regret”, dans la mesure où elles sont utiles avec ou sans changement climatique.

Descargar el documento completo (PDF).


Etiquetado como: